«

»

Oct 13

REACTION AU REJET D’EN MARCHE DE NOTRE PROPOSITION DE LOI POUR L’AGRICULTURE

Voici l’intervention que j’ai prononcée ce matin alors que la majorité proposait de rejeter notre proposition de loi, avant même de discuter des articles :

« Monsieur le Président, 
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Rapporteur, dont je salue le travail,
Chers collègues,

Quelle occasion manquée de répondre à L’ETAT D’URGENCE AGRICOLE. Les Français se sont faits avoir, ils ont cru à une autre façon de faire de la politique.

Une majorité de nos sympathisants souhaitent une approche constructive. Depuis 3 mois, nous l’avons démontrée en votant les lois qui vont dans le bon sens. Mais vous, le parti EN MARCHE, montre tout le contraire en rejetant en BLOC cette 1ère proposition de loi n’émanant pas de l’armée EN MARCHE, alors que vous reconnaissez, Monsieur le Ministre, qu’elle porte de bonnes mesures.

Je vous invite, chers collègues marcheurs, à vous libérer, à devenir constructifs comme les Français l’ont cru. Dans la vraie vie, les astres ne sont pas toujours alignés sur JUPITER. Notre temps parlementaire le permet.

Ce matin, je suis non seulement consterné sur la forme, mais surtout triste sur le fond. Des mesures, non traitées par les Etats Généraux de l’Alimentation, comme la surtransposition normative ou les contrôles, sont attendues. DE NOMBREUSES EXPLOITATIONS SONT EN PERIL, et demandent de l’aide. Le Président MACRON leur a répondu hier en substance : « Aide-toi et le Ciel t’aidera ». Mauvaise réponse, insuffisante.

Certains ont besoin d’oxygène, nous aurions pu débattre de ma proposition sur le différé de TVA.

Si certaines propositions recueillent votre assentiment, alors n’attendons-pas ! Adoptons-les !

POUR DE NOMBREUX PRODUCTEURS, IL SERA TROP TARD DANS QUELQUES MOIS.
REJETER EN BLOC TOUTES NOS PROPOSITIONS, C’EST REJETER NOS AGRICULTEURS.

Je vous en supplie, POUR LA SURVIE DE LA FERME FRANCE, NE REJETEZ PAS CES MESURES SALVATRICES ! »

 

[REACTION AU REJET D’EN MARCHE DE NOTRE PROPOSITION DE LOI POUR L’AGRICULTURE]Voici l’intervention que j’ai prononcée ce matin alors que la majorité proposait de rejeter notre proposition de loi, avant même de discuter des articles :« Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Monsieur le Rapporteur, dont je salue le travail, Chers collègues,Quelle occasion manquée de répondre à L’ETAT D’URGENCE AGRICOLE. Les Français se sont faits avoir, ils ont cru à une autre façon de faire de la politique.Une majorité de nos sympathisants souhaitent une approche constructive. Depuis 3 mois, nous l’avons démontrée en votant les lois qui vont dans le bon sens. Mais vous, le parti EN MARCHE, montre tout le contraire en rejetant en BLOC cette 1ère proposition de loi n’émanant pas de l’armée EN MARCHE, alors que vous reconnaissez, Monsieur le Ministre, qu’elle porte de bonnes mesures. Je vous invite, chers collègues marcheurs, à vous libérer, à devenir constructifs comme les Français l’ont cru. Dans la vraie vie, les astres ne sont pas toujours alignés sur JUPITER. Notre temps parlementaire le permet. Ce matin, je suis non seulement consterné sur la forme, mais surtout triste sur le fond. Des mesures, non traitées par les Etats Généraux de l’Alimentation, comme la surtransposition normative ou les contrôles, sont attendues. DE NOMBREUSES EXPLOITATIONS SONT EN PERIL, et demandent de l’aide. Le Président MACRON leur a répondu hier en substance : « Aide-toi et le Ciel t’aidera ». Mauvaise réponse, insuffisante. Certains ont besoin d’oxygène, nous aurions pu débattre de ma proposition sur le différé de TVA.Si certaines propositions recueillent votre assentiment, alors n’attendons-pas ! Adoptons-les ! POUR DE NOMBREUX PRODUCTEURS, IL SERA TROP TARD DANS QUELQUES MOIS.REJETER EN BLOC TOUTES NOS PROPOSITIONS, C’EST REJETER NOS AGRICULTEURS.Je vous en supplie, POUR LA SURVIE DE LA FERME FRANCE, NE REJETEZ PAS CES MESURES SALVATRICES ! »

Publié par Thibault BAZIN Député de Meurthe et Moselle sur jeudi 12 octobre 2017