Communiqué suite à la publication de L214 concernant les poules

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Communiqué suite à la publication de L214 concernant les poules

15 mai 2018 Agriculture 0

Thibault BAZIN, Député de Meurthe-et-Moselle, est intervenu à de très nombreuses reprises le 18, 19 et 20 avril dernier en commission des affaires économiques lors de l’examen du projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable.

Thibault BAZIN s’est exprimé en particulier au sujet de l’amendement porté par la commission durable prévoyant l’interdiction de la vente aux consommateurs d’œufs provenant d’installations d’élevage en cage à compter du 1er janvier 2022.

Voici l’introduction de son intervention qui n’a pas été reprise par les médias : “La demande sociétale est incontestable mais l’amendement de la commission du développement durable est irréaliste. Les producteurs ne peuvent s’organiser dans des délais aussi courts et doivent déjà digérer la mise aux normes de 2012. Un élevage de poules exclusivement en plein air demanderait d’ailleurs beaucoup de surface – 5 % de la surface agricole utile de toute la France. Cela poserait des risques sanitaires, notamment de grippe aviaire. Surtout, cela entraînerait une perte de compétitivité. Depuis plusieurs années, le bien-être animal est déjà pris en compte par les éleveurs. Les services vétérinaires effectuent régulièrement des contrôles chez les producteurs“.

Thibault BAZIN, tout en regrettant la forme et la mention inopportune de l’étude de l’INRA sur les « poules joyeuses » à la fin de son intervention, confirme le fond. Bien qu’opposé à la proposition d’obligation de production en plein air d’ici 2022, Thibault BAZIN condamne les abus qui peuvent exister et demande aux services vétérinaires d’assurer les contrôles prévus. Les éleveurs dans leur grande majorité sont respectueux. Il ne faut pas généraliser à partir d’abus scandaleux d’une minorité.
Concernant la suspicion de soumission à des lobbys, Thibault BAZIN affirme être un député libre, indépendant et soucieux d’étudier les projets de loi en concertation avec les acteurs du territoire, afin de porter la voix légitime du terrain.

Soucieux du bien-être animal, Thibault BAZIN a même co-signé des amendements et des propositions de loi contre la maltraitance envers les animaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *