Explications de vote – NON au projet de budget 2019 parties recettes

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Explications de vote – NON au projet de budget 2019 parties recettes

23 octobre 2018 Finances Projet de Loi 0

J’ai voté cet après-midi CONTRE le projet de loi de finances 2019 – partie recettes (taxes et impôts…) – pour plusieurs raisons :

 Pas d’assainissement des finances publiques :
Ce 2eme budget du président MACRON creuse les déficits pour la première fois depuis 10 ans. Le dérapage est encore plus fort que sous la présidence HOLLANDE.
 Les dépenses vont augmenter de 25Mds€,
 La dette va atteindre 100% du PIB

 Baisse du pouvoir d’achat :
Ce budget, faute de réductions de la dépense, continue de « ponctionner le pouvoir d’achat de nos compatriotes » (cf. explications de vote dans l’hémicycle de ma collègue Véronique LOUWAGIE).
En dépit des discours et des promesses de diminution soit-disant de « 6 milliards d’euros », la réalité est une augmentation au global des impôts et taxes pour financer la hausse des dépenses publiques. Pour rappel, en 2018, le pouvoir d’achat avait déjà baissé de 4,5 milliards d’euros en 2018 malgré une conjoncture économique favorable.
Nous avions proposé de faire une pause en gelant les taxes en 2019, ce qu’a refusé la majorité du président MACRON.
 augmentation brutale et continue des taxes sur le gazole (30% !) et l’essence quand le prix du baril flambe, c’est intenable pour nos compatriotes, notamment pour ceux qui habitent dans les territoires périphériques. 
 augmentation brutale sur le gazole non routier (50% !) pour les travaux publics 🚧 Mesure très dangereuse pour nos entreprises et leurs salariés

 un budget profondément injuste :
Ce budget, faute de réformes structurelles, « recourt massivement à l’arme injuste et brutale du rabot en ciblant une nouvelle fois, une fois de plus, une fois de trop, les retraités, les familles, les classes moyennes ».
Ce budget injuste revient à « opposer des catégories de Français entre elles au nom d’une politique de transferts illogique, démagogique et illégitime ».
 après la hausse de la CSG pour les retraités en 2018, leurs pensions ne seront plus indexées sur l’inflation, une première depuis 40 ans. 👴 👵
 après la baisse de la PAJE pour les familles, les allocations familiales augmenteront désormais 6 fois moins vite que l’inflation. 👨‍👩‍👧‍👦

 un budget peu ambitieux pour nos entreprises :
Ce budget n’a pas compris « l’impérieuse exigence de rendre les entreprises de notre pays plus compétitives, seul moyen de relancer la croissance et l’emploi, tout en offrant durablement un pouvoir d’achat supplémentaire à nos compatriotes ».
La croissance est 3 fois – rapide en France 🇫🇷 que celle de nos voisins.
 allègements de charges sur les bas salaires repoussées à plus tard. Dommage !
 nos propositions de mesures de compétitivité ont été refusées par la majorité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *