Communiqué du député Thibault BAZIN suite aux annonces du gouvernement relatives au mouvement des gilets jaunes

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Communiqué du député Thibault BAZIN suite aux annonces du gouvernement relatives au mouvement des gilets jaunes

4 décembre 2018 Actualités pouvoir d'achat 0

Ma réaction suite aux annonces du Premier Ministre : écoutons mieux les gilets jaunes en annulant les hausses de taxes, évitons de nouveaux débordements des gilets noirs en assurant l’ordre républicain, reconnaissance aux gilets bleus-blancs-rouges

« Le Premier Ministre vient d’annoncer la suspension de trois mesures fiscales prévues au 1er janvier prochain :

  • un moratoire de 6 mois sur la hausse des taxes sur les carburants,
  • un gel le temps de l’hiver des prix de l’électricité et du gaz,
  • ainsi qu’un report de l’alourdissement des conditions du contrôle technique.

Tout d’abord, je regrette le délai de réaction du gouvernement pour prendre en compte les attentes pourtant énoncées depuis des mois en provenance des territoires.

Le comportement du gouvernement semble avoir changé, en tout cas la communication. Le mouvement des « gilets jaunes » est enfin pris en considération.

Maintenant le gouvernement doit apporter une réponse politique durable : plus de justice sociale avec une prise en compte des contingences territoriales.

Sur le fond, les mesures annoncées aujourd’hui par le Premier Ministre ne sont pas à la hauteur des attentes en matière de pouvoir d’achat.

Les Français sont clairvoyants : ils savent qu’après le gel arrive le dégel.

C’est pourquoi le gouvernement doit renoncer purement et simplement à ces hausses de taxes.

Un sursis ne suffit pas, sinon on ne fait que reporter de quelques mois ce qui a cristallisé le ras-le-bol fiscal.

De surcroît, le gouvernement doit redonner du pouvoir d’achat à ceux qui ont le plus souffert des mesures prises ces derniers mois : en particulier les retraités, qui ont subi la hausse de la CSG non compensée pour plus de 7 millions d’entre eux, et les familles aux revenus modestes.

C’est pourquoi le gouvernement doit a minima rétablir la revalorisation des pensions et des prestations familiales au niveau de l’inflation.

De nouvelles manifestations sont annoncées.

Je souhaite que le gouvernement prenne enfin toutes les mesures nécessaires pour éviter tout nouveau débordement, toute nouvelle dégradation, toute nouvelle violence.

Les actes commis à Paris samedi dernier sont inacceptables dans notre République. Le Ministre de l’Intérieur n’a pas su protéger l’arc de triomphe et anticiper le déport – pourtant prévisible – des casseurs sur les rues adjacentes. Ces « gilets noirs » doivent être sanctionnés avec la plus grande fermeté.

Les forces de l’ordre et les services de secours, dont je tiens à saluer l’engagement, doivent être enfin écoutés pour qu’ils puissent remplir leurs missions dans des conditions acceptables. Ce sont nos « gilets bleus, blancs, rouges » qui assurent notre protection à tous. Ils méritent notre respect.

D’autre part, la liberté de manifester de doit pas empêcher la liberté d’aller travailler et de développer le commerce. Il est urgent que le gouvernement apporte une réponse à la hauteur des attentes pour que cesse le mouvement. Car le préjudice subi par les entreprises locales grandit au fil des jours et des emplois sont menacés.

Sortons enfin de la crise. J’émets le vœu que la préservation du pouvoir d’achat – notre cause commune – permette de relancer la consommation locale, synonymes d’emplois dans nos territoires. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *