Des propositions pour le plan de relance

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Des propositions pour le plan de relance

11 juin 2020 Non classé 0

➡️ Reconstruire une économie compétitive, souveraine, juste et durable

Depuis le début du confinement, j’ai participé à plusieurs groupes de réflexion organisés par mon parti afin de formuler des propositions concrètes en vue d’un véritable plan de relance.

Parmi toutes ces mesures, je souhaite vous en présenter en particulier trois qui me tiennent à cœur en espérant qu’elles seront reprises par le gouvernement :

Je suis très attaché à l’attention que nous devons porter à nos JEUNES. Près de 700000 arrivent sur le marché du travail cette année dans le contexte socio-économique très difficile que nous connaissons.
➡️➡️➡️ PROPOSITION : Un dispositif tremplin pour tous les jeunes qui terminent leurs études et entrent sur le marché du travail : les premiers six mois de salaire des jeunes diplômés embauchés par les entreprises pourraient être pris en charge par l’État (sur le modèle de prise en charge du travail partiel) ; mesure suivie d’une exonération totale de cotisations sociales de deux ans pour l’entreprise avec un engagement d’un contrat en CDI. Il s’agit là d’un outil volontariste pour éviter une génération sacrifiée.

La crise sanitaire a mis en lumière le besoin de SOUVERAINETÉ. Cela passe par une relocalisation de la production dans nos territoires.
➡️➡️➡️ PROPOSITION : Créer un crédit d’impôt relocalisation pour les entreprises qui relocalisent leur production. Il est indispensable d’identifier, secteur par secteur, les filières et les chaînes de valeur sur lesquelles doivent porter les efforts de relocalisation. L’État doit définir les activités stratégiques pour lesquelles une production nationale est indispensable : notre dépendance à la Chine pour l’accès aux médicaments est une illustration criante de la nécessité de retrouver notre indépendance stratégique (80% des substances actives des médicaments sont fabriquées en dehors de l’Union européenne). Les collectivités territoriales doivent avoir un rôle clé pour définir des stratégies locales de réindustrialisation et de relocalisation.

Il faut que ce plan de relance soit surtout juste en valorisant mieux le travail. La participation et l’intéressement doivent être ainsi davantage développés.
➡️➡️➡️ PROPOSITION : assurer un choc de défiscalisation massif et généralisé de la participation / intéressement pour les salariés qui en bénéficieront et les entreprises qui les verseront. Nous proposons de supprimer le forfait social (contribution patronale de 20%) pour toutes les entreprises afin de les inciter fortement à verser une part de leurs bénéfices à leurs salariés sous forme d’intéressement ou de participation et défiscaliser intégralement les sommes reçues par le salarié, sur le modèle de la défiscalisation des heures supplémentaires portée par notre famille politique (défiscalisation complète des versements mensuels jusqu’à 3 fois le smic)

Je me tiens à votre écoute pour toute suggestion.
Voici mon mail : thibault.bazin@assemblee-nationale.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *