Oct 20

Salon international de l’innovation

Je me suis rendu ce matin au salon international de l’innovation pour la filière parfumerie-cosmétique afin de soutenir les entreprises talentueuses du territoire :

LORCOS bien connue à Lunéville. Je vous conseille leur crème !

MYRISSI la première plateforme de design olfactif. Une belle occasion de tester l’innovation.

Tous mes vœux de réussite pour leur développement !

Oct 19

SANTÉ – Défendre la qualité des soins pour tous

J’ai porté aujourd’hui un amendement visant à garantir la qualité des soins en matière d’interprétation de l’imagerie médicale.

La législation actuelle étant aujourd’hui imprécise, les hôpitaux peuvent faire appel à des sociétés « low-cost » dont les compétences mériteraient d’être davantage encadrées.

Des règles communes ont été imaginées par les spécialistes, il faudrait s’assurer qu’elles puissent être appliquées par tous.

[SANTÉ – Défendre la qualité des soins pour tous]J'ai porté aujourd'hui un amendement visant à garantir la qualité des soins en matière d’interprétation de l’imagerie médicale.La législation actuelle étant aujourd’hui imprécise, les hôpitaux peuvent faire appel à des sociétés "low-cost" dont les compétences mériteraient d’être davantage encadrées.Des règles communes ont été imaginées par les spécialistes, il faudrait s'assurer qu'elles puissent être appliquées par tous.

Publié par Thibault BAZIN Député de Meurthe et Moselle sur mercredi 18 octobre 2017

Oct 19

SANTE : Pour une meilleure qualité et pertinence des soins

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances de la sécurité sociale (PLFSS) 2018, je suis intervenu aujourd’hui en commission des affaires sociales pour défendre une meilleure organisation de la santé : ne pas limiter les expérimentations annoncées aux médecins généralistes, mais bien permettre d’associer aussi les médecins spécialistes (dits « de second rang »).

[SANTE : Pour une meilleure qualité et pertinence des soins]Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances de la sécurité sociale (PLFSS) 2018, je suis intervenu aujourd'hui en commission des affaires sociales pour défendre une meilleure organisation de la santé : ne pas limiter les expérimentations annoncées aux médecins généralistes, mais bien permettre d’associer aussi les médecins spécialistes (dits « de second rang »).

Publié par Thibault BAZIN Député de Meurthe et Moselle sur mercredi 18 octobre 2017

Oct 18

Mobilisation aux côtés des acteurs locaux du logement contre le projet funeste du gouvernement pour notre territoire

J’ai participé ce matin à la conférence de presse organisée par l’Office Public de l’Habitat du Territoire de Lunéville à Baccarat en compagnie notamment du Maire de Lunéville Jacques Lamblin.

Le projet de loi de finances pour 2018, s’il reste en l’état, va anéantir les investissements de l’OPH, principal donneur d’ordre pour le bâtiment (environ 40% sur le territoire). Tous les projets non commencés de réhabilitation seront suspendus. C’est autant d’emplois qui sont menacés dans le BTP. L’enjeu est énorme pour l’économie locale.
Imaginez que plus aucune nouvelle construction ne pourra voir le jour étant donné le faible auto-financement suite aux baisses drastiques de loyers. Il faudrait contacter des emprunts sur plus de 70 ans !

Je porterai à l’Assemblée Nationale en commission le 27/10 et en séance le 2/11 la voix du territoire pour un rééquilibrage des choix budgétaires. 
Espérons que la raison l’emportera ! Sinon EN MARCHE sur la tête…

Image may contain: 5 people, people sitting and indoor

Oct 16

Agenda du député – semaine 42

Lundi 16  Octobre 2017 Ø 8h00– Petit déjeuner de travail FDSEA (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) – Chambre d’Agriculture et Jeunes Agriculteurs du 54 –  LAXOU

Ø 9h30 – Visite UIMM Lorraine  (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie)- MAXEVILLE

Ø 11h00 – Colloque « l’avenir des territoires » – Campus sciences po Nancy

Ø 12H20 – Hôpital (Lâcher de ballons Octobre Rose)  –  LUNEVILLE

Ø 15h00 – Conseil d’Administration CAPS – Rosières aux Salines

Ø 16h30 – Réception en l’honneur des départs en retraite – CAPS Rosières aux Salines

Ø 18h00 – Temps d’échanges avec les jeunes du mouvement

Mardi 17 Octobre 2017 Ø  9h30 – Visite Chantier Eglise de Rosières aux Salines

Ø 11h30 – Conférence de Presse OPH – LUNEVILLE

Ø 14H30 – 17H00 Rendez-vous avec des particuliers et institutionnels – Permanence parlementaire LUNEVILLE

Ø 18H00 – Conseil d’Administration Maison de Retraite – Rosières aux Salines

Mercredi 18 Octobre 2017 Ø TGV pour Paris

Ø 9h30 – Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées – Les crédits de la mission « Anciens Combattants, mémoire et lien avec la Nation »

Ø 15h00 – Questions d’actualité au gouvernement

Ø 16h30 – Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées – Audition de Mr Joël Barre, délégué pour l’armement, sur le projet de loi de finances 2018.

Ø 19h30 –  Dîner Le Club Autonomie & Dépendance, bien vieillir ensemble

Ø 21h30 –  Deuxième séance publique projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2017 à 2022  – Assemblée nationale

Jeudi 19  octobre 2017 Ø 9h30 – Séance publique – Assemblée Nationale

Ø 10h30 – Réunion forêt –  Sénat

Ø 14h09 – Retour Circonscription

Ø 17h30 – Cérémonie de rentrée solennelle FACULTE DE DROIT – NANCY

Vendredi 20 Octobre 2017 Ø  11H30 – Audience solennelle Cour Administrative d’Appel – NANCY

Ø 14H30 – Visite usine SOLVAY – DOMBASLE SUR MEURTHE

Ø 15H30 – Rendez-Vous CAPS Rosières aux Salines

Ø 18h00  – Remise des diplômes Brevet des Collèges – BAYON

Oct 13

REACTION AU REJET D’EN MARCHE DE NOTRE PROPOSITION DE LOI POUR L’AGRICULTURE

Voici l’intervention que j’ai prononcée ce matin alors que la majorité proposait de rejeter notre proposition de loi, avant même de discuter des articles :

« Monsieur le Président, 
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Rapporteur, dont je salue le travail,
Chers collègues,

Quelle occasion manquée de répondre à L’ETAT D’URGENCE AGRICOLE. Les Français se sont faits avoir, ils ont cru à une autre façon de faire de la politique.

Une majorité de nos sympathisants souhaitent une approche constructive. Depuis 3 mois, nous l’avons démontrée en votant les lois qui vont dans le bon sens. Mais vous, le parti EN MARCHE, montre tout le contraire en rejetant en BLOC cette 1ère proposition de loi n’émanant pas de l’armée EN MARCHE, alors que vous reconnaissez, Monsieur le Ministre, qu’elle porte de bonnes mesures.

Je vous invite, chers collègues marcheurs, à vous libérer, à devenir constructifs comme les Français l’ont cru. Dans la vraie vie, les astres ne sont pas toujours alignés sur JUPITER. Notre temps parlementaire le permet.

Ce matin, je suis non seulement consterné sur la forme, mais surtout triste sur le fond. Des mesures, non traitées par les Etats Généraux de l’Alimentation, comme la surtransposition normative ou les contrôles, sont attendues. DE NOMBREUSES EXPLOITATIONS SONT EN PERIL, et demandent de l’aide. Le Président MACRON leur a répondu hier en substance : « Aide-toi et le Ciel t’aidera ». Mauvaise réponse, insuffisante.

Certains ont besoin d’oxygène, nous aurions pu débattre de ma proposition sur le différé de TVA.

Si certaines propositions recueillent votre assentiment, alors n’attendons-pas ! Adoptons-les !

POUR DE NOMBREUX PRODUCTEURS, IL SERA TROP TARD DANS QUELQUES MOIS.
REJETER EN BLOC TOUTES NOS PROPOSITIONS, C’EST REJETER NOS AGRICULTEURS.

Je vous en supplie, POUR LA SURVIE DE LA FERME FRANCE, NE REJETEZ PAS CES MESURES SALVATRICES ! »

 

[REACTION AU REJET D’EN MARCHE DE NOTRE PROPOSITION DE LOI POUR L’AGRICULTURE]Voici l’intervention que j’ai prononcée ce matin alors que la majorité proposait de rejeter notre proposition de loi, avant même de discuter des articles :« Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Monsieur le Rapporteur, dont je salue le travail, Chers collègues,Quelle occasion manquée de répondre à L’ETAT D’URGENCE AGRICOLE. Les Français se sont faits avoir, ils ont cru à une autre façon de faire de la politique.Une majorité de nos sympathisants souhaitent une approche constructive. Depuis 3 mois, nous l’avons démontrée en votant les lois qui vont dans le bon sens. Mais vous, le parti EN MARCHE, montre tout le contraire en rejetant en BLOC cette 1ère proposition de loi n’émanant pas de l’armée EN MARCHE, alors que vous reconnaissez, Monsieur le Ministre, qu’elle porte de bonnes mesures. Je vous invite, chers collègues marcheurs, à vous libérer, à devenir constructifs comme les Français l’ont cru. Dans la vraie vie, les astres ne sont pas toujours alignés sur JUPITER. Notre temps parlementaire le permet. Ce matin, je suis non seulement consterné sur la forme, mais surtout triste sur le fond. Des mesures, non traitées par les Etats Généraux de l’Alimentation, comme la surtransposition normative ou les contrôles, sont attendues. DE NOMBREUSES EXPLOITATIONS SONT EN PERIL, et demandent de l’aide. Le Président MACRON leur a répondu hier en substance : « Aide-toi et le Ciel t’aidera ». Mauvaise réponse, insuffisante. Certains ont besoin d’oxygène, nous aurions pu débattre de ma proposition sur le différé de TVA.Si certaines propositions recueillent votre assentiment, alors n’attendons-pas ! Adoptons-les ! POUR DE NOMBREUX PRODUCTEURS, IL SERA TROP TARD DANS QUELQUES MOIS.REJETER EN BLOC TOUTES NOS PROPOSITIONS, C’EST REJETER NOS AGRICULTEURS.Je vous en supplie, POUR LA SURVIE DE LA FERME FRANCE, NE REJETEZ PAS CES MESURES SALVATRICES ! »

Publié par Thibault BAZIN Député de Meurthe et Moselle sur jeudi 12 octobre 2017

Oct 12

Audition du général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre, sur le projet de loi de finances pour 2018

Nous avons pu échanger en particulier sur l’évolution de la mission Sentinelle et la condition militaire.

Image may contain: 8 people, people sitting, screen, office and indoor

Oct 12

Aux côtés des agriculteurs

J’ai répondu à l’invitation des paysans des réseaux Jeunes Agriculteurs et FNSEA, représentant la diversité des productions et des régions françaises, présents aujourd’hui place de la République à Paris, pour échanger avec le grand public.

Par la vente de leurs produits, ils en démontrent la qualité (j’ai pu goûter le burger de Rhône-Alpes ou la crêpe-saucisse bretonne : excellents !) ; ils expliquent que derrière l’agriculture il y a des jeunes qui reprennent des fermes, il y a des campagnes vivantes où la biodiversité et les paysages sont entretenus ; ils affirment leur fierté de faire ce métier et de nourrir leurs concitoyens.

Sauvons nos agriculteurs en assurant un juste prix aux producteurs !

 

Oct 11

EXPLICATION DE VOTE – NON au projet de loi sur l’énergie

Aujourd’hui déjà, aucune exploitation de gaz de schiste n’est possible en France car la loi JACOB du 13 juillet 2011 interdit, à raison, la technique de la fracture hydraulique. Il n’est donc PAS NECESSAIRE DE LEGIFERER.

Cela étant dit, ce projet de loi décrète la fin de la production de tout gisement d’hydrocarbures en France quelque soit la technique utilisée d’ici 2040. C’est vraiment dommageable pour notre industrie et le développement outre-mer, notamment la Guyane.

Ce projet de loi n’agit QUE SUR LA PRODUCTION, non pas sur la consommation. A cause de cette loi, on va devoir importer davantage ce qu’on ne produira plus. En 2040, nous aurons surement encore besoin des énergies conventionnelles (pétrole, gaz) pour lesquels il n’y a pas de problème de technique invasive pour l’environnement. On augmentera même les émissions de gaz à effet de serre par ces importations. C’est donc ANTI-ECOLOGIQUE ET ANTI-ECONOMIQUE.

Près de 64 000 emplois directs touchés, 20M€ de perte de recettes pour les collectivités locales et une aggravation de la balance commerciale.

C’est pour ces raisons que je me suis opposé à ce projet de loi.

RISQUE POUR L’EMPLOI LOCAL

Le projet de loi sur l’énergie manque aussi de visibilité et de cohérence calendaire au sujet du périmètre du parc de stockage régulé pour assurer la sécurité nationale d’approvisionnement en énergie.

J’ai attiré l’attention, lors des discussions, du Ministre Nicolas HULOT, sur ce sujet car je suis préoccupé par les emplois qui y sont liés. En effet, dans la circonscription, le site stratégique de stockage de gaz souterrain de STORENGY à Cerville joue un rôle essentiel. Les emplois doivent y être préservés. Cela demande une planification à long terme, garante de notre souveraineté énergétique, et respectueuse des investissements réalisés.

Image may contain: one or more people and crowd

Oct 11

Audition du général LIZUREY, Directeur général de la Gendarmerie Nationale, en commission de la défense et des forces armées

J’ai pu questionner cet après-midi le général sur deux sujets :

– L’affaire de la disparition de la petite Maëlys
– Le danger des drones civils transformés en armes pour nos sites sensibles

QUESTION 1

« S’agissant de la dramatique affaire de Maëlys, fille de 9 ans disparue le 27 août, la gendarmerie a fortement mobilisé ses forces. Les moyens ont été impressionnants : équipe cynophile, cellule de lecture automatique des plaques d’immatriculation, spéléologue, brigade nautique, drone de la SR GTA permettant de dresser une carte 3D du secteur, mais sans résultat malheureusement. A posteriori, y-aurait-il eu besoin d’autres outils ? Quelle est votre évaluation ? »

REPONSE

« On a effectué une mobilisation exceptionnelle. On a le devoir en pareille situation de tout faire. On a appelé tous les moyens dont on avait besoin. On continue. Aujourd’hui on est entré dans une logique judiciaire avec une recherche de la preuve irréfutable de la culpabilité. »

QUESTION 2

« Concernant la gendarmerie de l’armement qui assure la sécurité sur 13 sites sensibles de la direction générale de l’armement, comment vous appréhendez les menaces représentées par des drones civils transformés en armes ? »

REPONSE

« Les drones civils transformés en armes sont une menace que nous avons pu observer sur le théâtre d’opérations extérieures. On a mis en place des dispositifs de brouillage directionnel. On anime un comité de pilotage drones au sein du Ministère de l’Intérieur. On a d’ailleurs neutralisé un drone civil survolant un monument national lors des journées du patrimoine (qui prenait des photos). La gendarmerie est aussi chargée de mettre en place un réseau d’immatriculation des drones au-dessus de 800 grammes. On travaille avec la direction générale de l’armement qui a une avance technologique. »

Image may contain: 4 people, people sitting, table and indoor

Articles plus anciens «