Discours de Jacques Lamblin -3 février 2017

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Discours de Jacques Lamblin -3 février 2017

4 février 2017 discours 0

Chers amis,

 

Quel tumulte! Laissons de côté, ce soir où nous sommes heureux de nous retrouver, ces sujets qui vont de rebondissements en rebondissements. Nos commentaires ne changeront rien. Parlons plutôt de notre avenir, de celui de notre circonscription.

Ce soir est important pour notre arrondissement de Lunéville, pour le Sel et Vermois, pour nos amis de la métropole et du Grand Couronné qui font partie de notre famille depuis 2012.

Ce soir est important car nous allons, Thibault et moi vous révéler comment nous allons nous organiser pour garder acquise à la Droite et au Centre la seule circonscription de Meurthe-et-Moselle qui avait su résister en 2012.

Et le désastre « Hollando-Vallso-Hamono-Macronesque » prouve combien les électeurs de 2012 de notre territoire ont eu raison, seuls contre tous !

Ils ne se sont pas trompés, eux ! Bravo pour leur lucidité, leur résistance aux promesses trop belles pour être honnêtes. Apparemment, nos adversaires n’ont pas compris.

Ils récidivent et recommencent le jeu des promesses irréfléchies pour attirer les électeurs les plus démunis, donc les plus fragiles, dans leurs filets.

Vous voulez des détails ? En voilà…

Prenons Mme Le Pen.

Connaissez-vous son programme économique ? Sortir de l’Europe, de l’Euro… Mettre en place un protectionnisme économique. La conséquence IMMEDIATE de telles mesures  sera une dévaluation vertigineuse du Franc qui remplacerait l’Euro, engloutissant vos économies, une explosion de l’inflation et des taux d’intérêts, un effondrement de nos exportations, un coût exorbitant de nos importations, celles de pétrole en particulier. Un parcours sans faute !

Elle veut aussi préserver l’assistanat. Eh oui, on l’oublie souvent, mais Mme Le Pen a dans ce domaine, un programme qui est un copier-coller de celui de Mélenchon. Il est bon de le rappeler.

Elle veut enfin chasser les immigrés. Elle a raison pour les immigrés illégaux, c’est d’ailleurs inscrit dans notre programme, avec, en plus, la mise en place d’un quota annuel de migrants par pays et par qualification. Mais pour les autres, tous les autres? Elle semble oublier que la plupart sont français naturalisés et qu’ils ont des enfants français car nés en France. Vouloir les expulser serait totalement illégal et donc impossible. Tenir de tels propos, c’est prendre les électeurs pour des gogos. Il faut le dire.

Au tour de M. Macron, maintenant.

Qu’a t’il prouvé ? La loi Macron ? Elle était censée relancer la croissance. Après quelques mois d’application, qu’observe t-on ? Un effondrement de la croissance. Vous avez vu les chiffres ? 1,1 en 2016 au lieu de 1,4 % prévu !

Pas de quoi être fier. Bravo, monsieur Macron.

                                        

Est-il un homme fiable ? Après avoir été le principal conseiller économique de Hollande dès 2012, son ministre de l’Economie ensuite, après avoir participé à la conception et à la mise en œuvre de la désastreuse politique économique du quinquennat Hollande, il a sauté du bateau qui coulait ! Chacun jugera.

Connaît-il la vie, ses difficultés ? Ancien élève de l’ENA, il a été à l’Inspection des Finances (le corps le plus prestigieux de Bercy), puis est passé chez Rothschild, gagnant 1 million par an pendant 2 ans avant de revenir en politique.

Un damné de la terre en quelque sorte !

  1. Macron est un homme qui n’est nulle part, l’ami de tous.

Il n’est ni pour ni contre, bien au contraire, nous dit-il.

Je ne suis pas d’accord! Il n’est ni de droite, ni de droite ! Voilà la vérité…

Soyez en certains, la majorité qu’il constituerait serait des plus fragiles. Tout volerait en éclat en quelques mois. Dites-le autour de vous…

Non, mes chers amis, ne nous laissons pas impressionner.

Restons sur nos fondamentaux !

  • il faut restaurer la puissance industrielle de notre pays qui, aujourd’hui, fait moins bien que la Grèce,
  • il faut restaurer la puissance agricole de notre pays, et de toute urgence, en imposant un virage à l’Europe, en gérant correctement la PAC,
  • il faut rétablir l’ordre, l’autorité, en faisant oublier la funeste madame Taubira,
  • il faut reprendre les fondamentaux de l’école en replaçant l’autorité du maire au cœur du système, en exigeant que le socle des connaissances de base soit acquis à la sortie de l’école,
  • il faut réhabiliter l’apprentissage, l’enseignement technique,
  • il faut faire des économies de gestion au niveau de l’état et des collectivités. En Lorraine, ce ne sera pas bien difficile !
  • il faut consolider notre protection sociale en matière de santé et de retraite,
  • enfin, il faut rétablir l’autorité de la France dans le monde.

Tout cela a été saccagé pendant 5 ans. 5 ans, c’est trop mais dans trois mois cela doit être fini. La Droite et le Centre doivent chasser la gauche qui a échoué et le Front National qui échouera. Nous y arriverons si nous le voulons ! Et à ce moment, il faudra que notre territoire soit bien représenté à l’Assemblée Nationale.

Et par qui ? Je vais vous le dire…

Thibaut Bazin sera notre candidat, je serai son suppléant.

Pourquoi inversons-nous nos rôles ?

Parce que Thibault représente l’avenir. Moi aussi, encore un peu quand même, mais moins.

Le mandat est de 5 ans. Dans 5 ans, T. aura 37 ans, moi, près de 70.

Que vaut-il mieux pour vous tous ? La réponse est dans la question.

Parce que Thibault a, malgré son jeune âge de 32 ans, près de 10 ans d’expérience politique. Plus jeune maire de France, vice-président d’une communauté de communes de 30 000 habitants, Conseiller Départemental de Lunéville, député suppléant sortant, il s’est fait un nom, par son mérite, ses talents et surtout son travail sur tout le territoire.

Parce que de mon côté, en qualité de suppléant, je l’aiderai avec efficacité.

L’aider, ce n’est pas le remplacer. Vous le savez, je connais bien le monde agricole. Je serai dans la situation du père qui dans une ferme passe la main à son fils. C’est le fils qui décide, qui investit, qui modernise et l’ancien est là pour l’aider à réussir. Voilà mon état d’esprit.

Mais attention, je ne rentre pas à la maison de retraite.

Je vais conserver mon engagement de Maire de Lunéville, aider à la réussite collective de notre magnifique projet intercommunal de Lunéville à Baccarat.

Je vais continuer mon engagement à Paris au niveau de Villes de France, du comité des finances locales, de l’association des Maires de France. Le travail ne manquera pas. Je me consacrerai pleinement à défendre les élus locaux et la commune car, vous le savez, c’est mon engagement de toujours.

Je vais veiller avec un soin jaloux à l’avenir des établissements de santé installés sur notre territoire. L’organisation de la santé, la chaîne des soins, l’aide à l’autonomie, voilà des sujets majeurs.

Enfin, il y aura à conforter nos infrastructures de transport, le TGV, la RN4, entre autres qui sont indispensables au décollage économique de notre territoire.

Mes chers amis, notre avenir est d’abord et avant tout entre nos mains. Comptons d’abord sur nous. Personne ne travaillera, n’imaginera, n’entreprendra à notre place.

Allons de l’avant. Délivrons un message de dynamisme, d’enthousiasme, de foi en l’avenir, en ayant l’audace d’envoyer à Paris un des plus jeunes parlementaires de la future assemblée : Thibault BAZIN.

 

Jacques LAMBLIN, suppléant

Salon des Halles, Lunéville

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *