ma 1ère question d’actualité au gouvernement : l’avenir de nos communes

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

ma 1ère question d’actualité au gouvernement : l’avenir de nos communes

21 novembre 2017 Questions au gouvernement 0

 

 

[ma 1ère question d’actualité au gouvernement : l’avenir de no…

[ma 1ère question d’actualité au gouvernement : l’avenir de nos communes]

Publié par Thibault BAZIN Député de Meurthe et Moselle sur mardi 21 novembre 2017

Ma question s’adresse au Premier Ministre.

15000 maires sont réunis aujourd’hui pour leur 100ème congrès. 

Les maires sont en colère contre votre politique. 

Vous avez pris, sans aucune concertation, des mesures brutales :

✓ vous avez annulé 300 millions pour la ruralité, 
✓ vous avez baissé brutalement les contrats aidés, 
✓ vous rognez l’autonomie des communes avec la quasi-suppression de la taxe d’habitation,
✓ vous imposez aux collectivités 13 milliards d’économies sur 5 ans. Ce que l’Etat ne s’impose pas à lui-même.

Avec votre gouvernement, c’est la continuité en pire !

Trop, c’est trop. 

Les maires n’en peuvent plus car votre politique délaisseencore davantage nos territoires rurbains et ruraux.

Votre projet de loi de finances est profondément injuste

Vos mesures de restrictions budgétaires sont presqu’exclusivement ciblées sur la France des territoires.

La France, ce n’est pas que les métropoles.

Soyons réalistes, vous ne voulez pas donner un avenir à nos communes.

Or la République ne doit oublier aucun territoire.

La conférence des territoires, tant attendue, n’est qu’une opération de com de plus.

Le développement dans nos communes, la préservation des services publics locaux exigent une autre politique. 

On en est loin !

Je le mesure bien car j’ai été maire pendant 9 ans et j’ai 190 communes dans ma circonscription. 

Les maires ne sont pas dupes, 

Votre opération de mystification des réalités n’a pas marché.

Nous refusons la mise sous tutelle de nos communes. 

Les maires sont dévoués, courageux, et ils bénéficient, eux, de la confiance des Français.

Mais vous leur retirez les moyens d’assumer leurs missions.

Monsieur le Premier Ministre, 

Allez-vous enfin respecter les maires, 

allez-vous enfin entendre la grogne qui monte des territoires, 

allez-vous enfin arrêter d’aggraver la fracture territoriale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *