Motion de censure – débat dans l’hémicycle

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Motion de censure – débat dans l’hémicycle

4 mars 2020 Projet de Loi Retraite 0

Voici un extrait-video de mon intervention à la tribune de l’hémicycle de l’assemblée nationale durant la séance du mardi 3 mars pour commenter l’usage du 49-3 par le gouvernement sur le projet de loi retraites :

“Votre gouvernement et sa majorité avancent masqués. Sous couvert d’efficacité, vous méprisez le débat d’idées.

Parce que la politique mérite mieux que la confusion que vous entretenez, monsieur le Premier ministre, parce que la politique mérite de la clarté et de la cohérence, qui manquent cruellement dans votre projet,

Nous ne souhaitons pas tomber dans le piège que vous tendez grossièrement, celui du chantage au projet sans débat et sans vote, sinon le chaos.
On ne peut pas jouer le 23 avril 2017 tous les jours pendant cinq ans : ce n’est pas cela la démocratie.

Les vrais besoins pour notre pays sont de deux ordres.
Il faut d’abord assurer l’équilibre financier de notre système par répartition d’ici à 2025. Sinon, le déficit pourrait atteindre 17 milliards et entraîner une baisse des pensions.
Le second défi consiste à revaloriser les petites retraites actuelles.

Ces deux défis, vous n’y répondez pas. En l’état, votre projet n’apporte aucune réponse sérieuse, crédible.”

[motion de censure – débat dans l’hémicycle]voici un extrait-video de mon intervention à la tribune de l’hémicycle de l’assemblée nationale durant la séance du mardi 3 mars pour commenter l’usage du 49-3 par le gouvernement sur le projet de loi retraites :“Votre gouvernement et sa majorité avancent masqués. Sous couvert d’efficacité, vous méprisez le débat d’idées.Parce que la politique mérite mieux que la confusion que vous entretenez, monsieur le Premier ministre, parce que la politique mérite de la clarté et de la cohérence, qui manquent cruellement dans votre projet, Nous ne souhaitons pas tomber dans le piège que vous tendez grossièrement, celui du chantage au projet sans débat et sans vote, sinon le chaos. On ne peut pas jouer le 23 avril 2017 tous les jours pendant cinq ans : ce n’est pas cela la démocratie.Les vrais besoins pour notre pays sont de deux ordres. Il faut d’abord assurer l’équilibre financier de notre système par répartition d’ici à 2025. Sinon, le déficit pourrait atteindre 17 milliards et entraîner une baisse des pensions. Le second défi consiste à revaloriser les petites retraites actuelles.Ces deux défis, vous n’y répondez pas. En l’état, votre projet n’apporte aucune réponse sérieuse, crédible.”

Publiée par Thibault BAZIN Député de Meurthe et Moselle sur Mercredi 4 mars 2020

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *