Questions à la haute autorité de santé

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Questions à la haute autorité de santé

5 février 2021 Audition Santé 0

En commission des affaires sociales de l’assemblée nationale ce 4 février 2021, retrouvez ci-dessous en vidéo mon intervention lors de l’Audition du Pr Le Guludec, présidente de la HAS.

« Nos concitoyens se posent beaucoup de questions sur la vaccination, au ralenti voire même en panne dans ma circonscription. Je vais essayer de vous en relayer :

Des inégalités se font jour selon les régions. Certaines continuent à bénéficier de doses alors que d’autres souffrent de la pénurie depuis plusieurs jours ? Comment mieux réguler ?

Ne risque-t-on pas une vaccination à 2 vitesses entre les métropoles et le reste du pays ?

Les décisions du gouvernement s’enchainent semaines après semaines, il consulte quantité d’organismes plus ou moins reconnus sur la gestion de la crise sanitaire, dans quelle mesure les préconisations émises par la Haute Autorité de Santé sont suivies par le Gouvernement ?

L’ARS localement semble retarder la vaccination des résidences et foyers de personnes âgées.

Cela vous semble-t-il cohérent avec vos préconisations ?

Des vaccins différents arrivent peu à peu mais avec des préconisations ou des taux d’efficacité différents.

Ainsi le vaccin AstraZeneca est considéré comme moins efficace que les vaccins Moderna et Pfizer, ne risque-t-on pas de créer des inégalités entre les personnes qui parviendront à se faire injecter le vaccin le plus efficace et les autres ?

Les Français auront-ils le choix de leur vaccin quand il n’y aura plus de pénurie ?

Quand la HAS a recommandé de décaler la deuxième dose de vaccins de six semaines, était-ce pour pallier au manque de doses ?

Le vaccin Astra Zeneca a reçu semaine dernière une autorisation européenne. Pourquoi vous faut-il une semaine pour vous prononcer ? Serait-ce possible d’être plus réactif ?

Vous avez dit dans une interview que nous aurions deux phases dans la vaccination, la première que nous traversons où nous manquons de doses et la seconde à venir où nous manquerons de bras pour vacciner ?

Dans cette seconde phase, les catégories de personnes pouvant vacciner seront très ouvertes, comment concilier cette ouverture avec la prise en compte de chaque dossier médical, des contre-indications notamment ?

A partir de quand les pharmaciens pourront vacciner en proximité avec le vaccin Astra Zeneca ? Leur maillage officinal permettrait d’assurer un meilleur accès en particulier aux personnes prioritaires pour ce vaccin dont l’agenda rend compliqué le déplacement vers un centre de vaccination éloigné ?

Le vaccin constitue pour le moment notre seul espoir de sortir de cette crise sanitaire, pouvez-vous nous dire s’il y a d’autres espoirs de traitements de ce virus, des nouveaux protocoles de soins et de prise en charge des malades à envisager ?

Enfin alors que de nouveaux variants arrivent régulièrement et que ceux-là même évoluent, considérez-vous que nous allons devoir vivre plusieurs années avec ce virus ? »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *