La réaction de Thibault BAZIN sur France Bleu Sud Lorraine ce mercredi 11 janvier 2023 à la suite des annonces de la Première Ministre concernant la réforme des retraites

Votre député de terrain, 4e circonscription de Meurthe-et-Moselle

La réaction de Thibault BAZIN sur France Bleu Sud Lorraine ce mercredi 11 janvier 2023 à la suite des annonces de la Première Ministre concernant la réforme des retraites

11 janvier 2023 Actualités Retraite 0

« Il est trop tôt pour arrêter une position de vote. Avant de se prononcer, attendons d’abord d’avoir le projet de loi qui nous sera transmis qu’après sa présentation en conseil des ministres le lundi 23/1 et surtout de ce qui ressortira de l’examen en commission et en séance ensuite. Donc pas de chèque blanc à ce stade.

Le diable se cache parfois dans les détails. De la présentation faite par la Première Ministre, ll y a beaucoup d’imprécisions, d’écueils et d’injustices à corriger. Par exemple, ceux qui ont commencé à 20 ans auront-ils à cotiser 44 annuités alors que les autres auront 43 ? Ce serait injuste.

Pour garantir la pérennité de notre système de retraites par répartition, il faut en assurer le financement, et ainsi assurer le niveau de pension des retraités. Il faut aussi améliorer le système en le rendant plus juste. Voilà les enjeux. Donc il faut réformer.

Mais le projet du Président de la République s’avérait brutal non seulement dans l’objectif : allongement de 3 ans, mais aussi dans le rythme avec 6 mois de plus par an. On a réussi à les faire renoncer à un objectif et un rythme trop brutaux.

Par souci d’acceptabilité sociale, je pense qu’il faut se limiter à 63 ans à la fin du quinquennat et prévoir à l’issue une clause de revoyure. Je déposerai un amendement en ce sens pour évaluer l’équilibre des régimes, les effets sur l’emploi des seniors et la pénibilité…

Pour autant, le compte n’y est pas encore. Le projet reste incomplet.

La pérennité de notre système passera surtout par le renouvellement des générations. Il nous faut retrouver une politique familiale ambitieuse alors que la natalité a considérablement chuté en France. Il n’y a rien ou presque sur les droits familiaux alors qu’il faudrait améliorer les pensions de réversion et la prise en compte des enfants pour les mères de famille. Et les 4 trimestres annoncés pour les congés parentaux seront-ils considérés comme cotisés ?

Il faut aussi rendre le système plus juste en revalorisant vraiment les petites retraites actuelles. Il y a actuellement 1,8 millions de retraités en France qui ont des carrières complètes et pourtant n’ont pas le minimum contributif. Nous souhaitons nous assurer que les retraités actuels qui ont cotisé le nombre de trimestre bénéficient du minimum contributif.

Il faut aussi qu’on s’assure que les cotisations pour la retraite vont aux retraités. Je déposerai un amendement pour revenir sur le transfert du recouvrement des cotisations Agirc-Arrco.

Enfin, avec l’inflation très importante, il faut aussi améliorer la revalorisation et l’indexation des retraites sur l’évolution du coût de la vie.

Il faut réformer mais pas à n’importe quel prix. La réforme doit être juste socialement et humainement. Il y a aussi des améliorations à envisager sur la retraite progressive et le cumul emploi-retraites. Je porterai des propositions en ce sens car le projet présenté à la presse reste encore très flou. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *