Enjeux du projet de future PAC pour nos territoires agricoles lorrains

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Enjeux du projet de future PAC pour nos territoires agricoles lorrains

6 mai 2021 Agriculture 0
Lors de la semaine de contrôle du gouvernement, j’ai interrogé le Ministre de l’Agriculture au sujet de la PAC 2021-2027 sur les enjeux du plan stratégique national.
J’ai pu relayer l’inquiétude locale de nos territoires dits de « zones intermédiaires ».
 
Retrouvez-ci-dessous la vidéo de mon intervention avec la réponse du Ministre
« Monsieur le Ministre,
Je viens vous relayer l’inquiétude des territoires dits de « zones intermédiaires » face au plan stratégique national en matière agricole à venir.
Ces territoires, qui traversent la France du Nord-Est au Sud-Ouest, constituent une zone de grandes cultures avec des niveaux de production faibles en raison de la structure agronomique de leurs sols et de polycultures-élevages.
Ces territoires estiment avoir été peu pris en considération par la PAC jusqu’à maintenant et elles souhaitent un renforcement des mécanismes de solidarité les prenant mieux en compte.
Jusqu’à maintenant, les politiques en vigueur ont encouragé des stratégies d’agrandissement dictées par la faiblesse productive des sols.
Il est évoqué désormais un nouvel outil d’intervention baptisé « écorégime » qui pourrait représenter entre 20 et 30% des aides directes aux exploitants dont l’objectif serait de conditionner ses aides à des actions favorables en matière d’environnement.
Ces zones intermédiaires pourraient donc être défavorisées par rapport aux terres très productives qui ont plus de marges de manœuvre.
Je viens donc vous demander de tenir compte de ces territoires spécifiques tant en matière d’aides directes (droits à paiement de base, futur écorégime, indemnité compensatoire de handicaps naturels) pour les céréales comme pour l’élevage, qu’en matière d’aides à l’investissement dans le deuxième pilier de la PAC.
Ces exploitations et leurs exploitants ne pourront survivre que si leur spécificité est prise en compte par ces mécanismes de solidarité.
Monsieur le Ministre, pourriez-vous nous rassurer sur l’accessibilité à tous les territoires à ce nouvel écorégime : très concrètement, allez-vous prendre en considération les contraintes de production des zones intermédiaires en étayant les critères pour permettre ainsi à tous les territoires une démarche équitable de progrès ?
Cela permettrait d’aller vers un mieux disant environnemental pour un maximum d’agriculteurs du pays sans exclure ceux des zones intermédiaires, dépourvus bien souvent des outils à proximité permettant une diversification comme une sucrerie ou une usine agro-alimentaire.
Et dernière question : pourriez-vous imaginer par le biais de cet écorégime une valorisation des plantes mellifères le long des cours d’eau ?
Cela permettrait de traduire dans la PAC une bonne pratique qui re-crée de la diversité alimentaire. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *