Communiqué – Gestion de Crise sanitaire

Député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Communiqué – Gestion de Crise sanitaire

26 juillet 2021 Santé 0

Pourquoi ai-je voté contre le projet de loi sur la Gestion de la Crise sanitaire ?

Pour la méthode d’une part. Les délais qui nous ont été imposés pour son examen sont inadmissibles compte tenu de l’importance de ce texte qui va tant impacter le quotidien de nombreux français pour les semaines à venir.

Seules quelques heures nous ont été accordées pour déposer des amendements que ce soit avant l’examen en commission, qu’entre la commission et l’examen dans l’hémicycle.

Le temps programmé pour l’examen a été insuffisant nous obligeant à travailler deux nuits l’une en commission jusqu’à 5 heures du matinet le surlendemain en séance, nous imposant un vote final vers 6 heures du matin.

Le gouvernement et la majorité n’ont cessé de nous reprocher le nombre d’amendements déposés nous accusant de faire de l’obstruction alors que ces amendements avaient pour but de combler les failles des dispositifs ou de relayer les attentes, les préoccupations et les interrogations dont vous avez été nombreux à me faire part.

Pour le fond ensuite. L’extension du Passe sanitaire pose de sérieuses questions et la rédaction proposée, ou imposée, par ce texte le rend liberticide, inapplicable et inefficace.

Le gouvernement et sa majorité ont refusé systématiquement nos arguments et quand nous avons réussi à faire adopter quelques rares amendements, le gouvernement demandait une seconde délibération pour revenir sur cette adoption. Cette arrogance est insupportable.

Je suis fier d’avoir obtenu, par un amendement,  que les enfants de moins de 12 ans ne soient pas concernés par ce texte, sachant qu’ils ne peuvent pas être vaccinés et qu’ils se seraient vu imposer des tests à chaque occasion, compliquant sérieusement la vie des familles.

J’ai donc voté contre ce texte qui contient des mesures inappropriées avec des délais d’application trop courts (ne permettant pas aux personnes de bénéficier d’un schéma vaccinal complet avant la mise en application) et qui ne sont proportionnées ni aux circonstances, ni aux territoires. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *