Explications de vote des nouvelles mesures adoptées ce jeudi 4 août 2022 pour améliorer le POUVOIR D’ACHAT des Francais

Votre député de terrain, 4e circonscription de Meurthe-et-Moselle

Explications de vote des nouvelles mesures adoptées ce jeudi 4 août 2022 pour améliorer le POUVOIR D’ACHAT des Francais

4 août 2022 pouvoir d'achat 0
Avec mon groupe parlementaire à l’assemblée et nos homologues LR au sénat, nous avons peser ces dernières semaines et ces derniers jours pour considérablement corriger et compléter le projet initial du gouvernement par des propositions que nous avons portées et fait adopter.
Voici les avancées que nous avons obtenues à l’issue des débats pour défendre nos priorités pour les Français 🇫🇷 :
➡️ Mieux rémunérer le travail
➡️ Faire baisser le prix des carburants
➡️ Réduire la dépense publique pour financer les mesures de pouvoir d’achat sans alourdir notre dette, déjà abyssale.
Voici le bilan de tous ce que les parlementaires de la droite républicaine indépendante ont obtenu ces deux dernières semaines à l’Assemblée et au Sénat :
✅ Un effort bien plus conséquent sur le prix des carburant :
– 30 centimes de ristourne de l’Etat pour tous sur le prix des carburant.
Les parlementaires LR ont ainsi obtenu que le Gouvernement abandonne son projet de chèque carburant ciblé sur seulement quelques-uns. C’était une usine à gaz qui oubliait totalement les classes moyennes.
Avant la négociation des députés LR, la remise du gouvernement était de 18 centimes en septembre, puis 12 centimes en octobre, 6 centimes en novembre et 0 centime en décembre.
Après la négociation des députés LR et la remise de 20 centimes par Total, la remise sera de 50 centimes en septembre et octobre, puis 20 centimes en novembre et décembre.
➡️➡️ Au total c’est donc 50 centimes de ristourne sur les prix à la pompe 🚙 que les députés et sénateurs LR ont obtenu pour la rentrée.
➔ Une aide exceptionnelle de 230 millions d’euros pour aider les 3 millions de foyer qui se chauffent au fioul ⛽️
➔ Un dispositif supplémentaire de 30 millions d’euros à destination des stations-services en zones rurales et très éloignées des raffineries. L’aide de 15 millions obtenue à l’assemblée grâce au vote d’un amendement LR a été doublée au Sénat.
➔Un doublement de l’indemnité kilométrique, de 200 à 400€, que peuvent verser les employeurs à leurs salariés (sans charge pour l’employeur et sans fiscalité pour le salarié).
➔ La présentation, avant fin septembre, d’un rapport sur l’impact des hausses d’énergie pour les PME et TPE
➔ La possibilité pour les bénévoles de bénéficier du même barème sur les indemnités kilométriques que les salariés.
✅ Une meilleure rémunération de ceux qui travaillent :
➔ La possibilité pour les salariés de convertir leurs RTT non pris en salaire net.
Cette disposition qui avait été introduite par les députés LR a été confirmée par les sénateurs et étendue jusqu’au 31 décembre 2025.
➔ Le relèvement du plafond de la défiscalisation des heures supplémentaires de 5000€ à 7500€.
Cette disposition qui avait été introduite par les députés LR a été confirmée et rendue pérenne par les sénateurs LR.
Lors de la précédente législature, les députés LR avaient demandé par trois fois de supprimer ou de relever ce plafond, ce que la majorité nous avait toujours refusé jusque-là.
✅ Une réduction des charges patronales sur les heures supplémentaires (pour les entreprises de 20 à 249 salariés, à l’instar de ce qui existe pour les entreprises de 1 à 19) afin d’inciter les entreprises à en proposer à leurs salariés.
➡️ Grâce aux parlementaires LR, tous ceux qui acceptent de travailler plus vont pouvoir gagner plus.
Les Sénateurs LR ont permis aux bénéficiaires de la prime d’activité de toucher également l’aide exceptionnelle de rentrée (100€ par adulte majorée de 50€ par enfant à charge) et ce afin de soutenir les travailleurs aux revenus modestes.
✅La mise en place de la carte vitale biométrique
Car pour les députés Les Républicains, il est indispensable de financer les mesures de pouvoir d’achat que nous avons obtenues par des économies pour ne pas alourdir davantage notre dette ! C’était d’ailleurs notre principal reproche concernant le PLFR.
Les parlementaires LR sont parvenus à obtenir des crédits pour amorcer la mise en place de la carte vitale biométrique. C’est une mesure fondamentale pour mieux lutter contre la fraude aux fasses cartes vitales, qui coutent 5,4 milliards d’euros par an à la Sécurité sociale.
✅ Un renforcement de la participation et de l’intéressement :
Grâce au vote d’un amendement des sénateurs LR, les salariés pourront débloquer sans condition leur participation ou leur intéressement jusqu’à 10 000€ en 2022 (sans impôt, ni cotisations sociales).
En 2020, cette disposition portée par les sénateurs LR avait été rejetée par le Gouvernement.
✅ La déconjugalisation de l’allocation adultes handicapés (AAH)
C’était une demande très forte des députés LR pour ne pas pénaliser les personnes en situation de handicap qui vivent en couple.
Cette mesure pour laquelle les parlementaires LR se sont énormément battus depuis 2017 nous avait été refusée à 4 reprises par la majorité LREM lors du précédent quinquennat.
✅ Des aides attendus dans un contexte inflationniste très rude :
➔ Un soutien de 750M€ aux collectivités pour faire face à la hausse du prix de l’énergie
➔ La compensation intégrale aux départements de la hausse de 4% du RSA 120 millions d’euros
➔ Une aide de 40M€ pour les banques alimentaires
✅ La revalorisation des pensions de RETRAITES de 4%, avec effet rétroactif dès le 1er juillet, sans attendre le 1er janvier prochain
=> Au total les pensions de retraites seront donc revalorisées de 5,1% en 2022.
Les députés ont par ailleurs obtenu un engagement du Gouvernement à revaloriser à nouveau les retraites au 1er janvier 2023 pour s’adapter au niveau de l’inflation.
Aux termes d’une négociation serrée avec La Première Ministre et le Ministre de l’Economie et des finances, puis aux termes de débats très intenses à l’Assemblée et au Sénat, les résultats sont incontestables puisque les députés LR ont su faire adopter un grand nombre de mesures importantes, et ont obtenu de réelles avancées.
Cela confirme, plus que jamais, que nous cherchons à incarner une opposition utile aux Français.
Nous nous battons pour obtenir des mesures que nous avons portées et qui valent la peine car elles profitent aux Français.
Et quand cela ne va pas dans le bon sens, nous nous opposons.
Nous l’avons d’ailleurs prouvé en votant hier contre le Projet de loi de règlement des comptes de 2021, qui actait la gestion calamiteuse des finances publiques par le Gouvernement.
Nous continuerons de le prouver en restant fidèle à notre méthode : se battre pour engranger des avancées pour les Français.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *